D'après des sources citées par Axios, Google se prépare à lancer un fonds d'investissement dédié à l'intelligence artificielle. Il s'agirait d'une première pour le géant de Mountain View, qui s'est pour l'instant refusé à commenter cette annonce.

L’intelligence artificielle est l’une des grandes avancées technologiques de ces dernières années, et de nombreux exemples nous montrent qu’elle devrait intégrer de plus en plus le quotidien des grandes villes et de ses habitants. Les géants du web investissent d’ailleurs massivement dans le développement de cette innovation. Une nouvelle étape vient d’être franchie par Google, qui dédie pour la première fois de son histoire un fonds d’investissement dédié à une technologie spécifique, en l’occurrence l’IA.

Le moteur de recherche a pour l’instant refusé de commenter cette annonce relayée par le site Axios, qui s’appuie sur différentes sources. Généralement favorable aux développements en interne, sur une multitude de technologies — voitures autonomes, VR et AR mais également les IA, avec Assistant ou AutoDraw —, voilà que l’entreprise californienne se tourne davantage vers des petites startups afin de les aider dans leur développement.

Ce programme sera vraisemblablement géré par des ingénieurs, avec à sa tête Anna Patterson, spécialiste de l’intelligence artificielle et vice-présidente de l’ingénierie chez Google, accompagnée d’Ankit Jain, ingénieur revenu du poste de vice-président de SimilarWeb, ainsi que d’autres chercheurs et développeurs. L’idée est de confier cette structure à des professionnels, et non des hommes d’affaires, afin d’apporter du soutien très concret, avec un suivi technique, la mise à disposition de locaux et d’autres services.

Concernant le montant des investissements, il semblerait que la stratégie de ce fonds se tourne plutôt vers des petites sommes, entre 1 million et 10 millions de dollars maximum. Il faudra attendre de potentielles plus amples informations de Google, mais cette initiative, plus proche de l’incubateur que du classique fonds d’investissement, pourrait mettre un coup de boost au développement des IA.

À lire sur Numerama : Une intelligence artificielle globale et agnostique peut-elle exister  ?

Partager sur les réseaux sociaux