Amazon Pay permet à la firme de Seattle d'étendre sa domination sur le e-commerce à travers le monde grâce à un service de paiement unique, façon PayPal. Le service de facturation sécurisée débute aujourd'hui en France avec quelques partenaires.

Un identifiant unique pour tous vos paiements en ligne : PayPal connaît déjà la recette. Mais à l’heure de la domination d’Amazon sur le commerce en ligne, l’idée d’un identifiant unique signé par la firme de Seattle est devenu une réalité avec Amazon Pay. D’abord lancé dans les pays anglophones, le service de facturation possède déjà plus de 33 millions de clients à travers le monde.

Un paiement en un clic

Pour le consommateur, la différence est infime lorsqu’il utilise Pay. Plutôt que de solliciter un éventuel compte Paypal ou d’entrer à nouveau son numéro de carte bancaire en ligne, il se connecte seulement à Amazon qui gère le paiement. La facilité du service est mise en avant et c’est bien son principal avantage : en plus d’utiliser les informations de paiement fournies par le géant du e-commerce, Pay récupère également vos adresses de livraison utilisées précédemment.

Pour la sécurité, les clients devront faire confiance à celle de leur compte Amazon et pourront se rassurer de voir leurs coordonnées bancaires transmises à un seul guichet plutôt qu’à une multitude.

Afin de séduire les marchands qui se verront appliquer des frais sur les transactions réglées grâce à Amazon Pay, la société explique que la facilité de son paiement en un clic permet d’augmenter le chiffre d’affaires des boutiques en ligne. Les porte-paroles francophones de l’entreprise de Seattle résument l’objectif de Pay : « réduire les abandons de paniers et donc augmenter le chiffre d’affaires des sites marchands tout en renforçant la confiance des clients.  »

Une stratégie qui séduit, à en juger par les premiers marchands partenaires parmi lesquels on trouve notamment Vueling, la compagnie aérienne aux services anglophones. C’est par ailleurs surtout grâce aux achats sur smartphone qu’une demande de simplification des paiements se fait sentir : plus de 32 % des transactions Pay sont réalisées depuis un téléphone.

Pour ses premiers jours en France, Amazon a pu compter sur le soutien de quelques partenaires hexagonaux : la boutique parisienne colette, spécialisée dans les objets de collection et le luxe, mais aussi le très dynamique Doctipharma, la pharmacie en ligne qui se targue d’offrir avec Pay un moyen encore plus facile pour acheter des médicaments en ligne. Sans oublier la boutique en ligne du magasin Nature & Découvertes.

Toutefois, pour le vendeur, la facilité et les assurances d’Amazon — appliquées à chaque paiement avec le service — ont un prix. Chaque paiement coûte 25 centimes de frais fixes, plus quelque 3 % appliqués au prix final. Difficile d’imaginer des entreprises rivales d’Amazon se plier aux exigences du géant en France dans ses conditions.

Partager sur les réseaux sociaux