Spotify n'aura finalement pas rompu sa promesse de ne pas réaliser d'exclusivité comme Apple Music, et tant mieux. Toutefois, lors de sa négociation avec Universal Music, une solution nouvelle est apparue pour la plateforme : réserver provisoirement certains albums aux abonnés payants pour mieux rémunérer les artistes.

La nouvelle risque de décevoir les utilisateurs de Spotify qui s’accommodent des publicités et espèrent profiter encore longtemps du service gratuit qu’offre la plateforme : le géant du streaming va limiter leur accès à son catalogue.

À la manière de Soundcloud qui ne propose qu’une partie de son catalogue aux utilisateurs gratuits, Spotify se dirige également vers ce type de fonctionnement, comme nous le présumions récemment.

C’est un bouleversement économique pour le modèle de la première plateforme de streaming musical du monde. Alors que celle-ci a longtemps promu un modèle hybride entre publicités et abonnements, la pression des majors aura fini par la faire vaciller.

Spotify

Universal remporte son premier big deal face à Spotify

Universal Music est pour le moment le premier major à signer ce nouvel accord avec Spotify, mais d’autres risquent de vouloir profiter du même système. Pendant les deux semaines qui suivent leur sortie, les albums des artistes du groupe pourront être réservés aux seuls abonnés. Les utilisateurs optant pour la solution gratuite devront donc attendre avant d’accéder aux dernières nouveautés du catalogue Universal.

Selon Spotify, ce sera aux artistes et non à la major de choisir s’ils veulent ou non profiter de ce programme. Pour les ayants droit, le gain d’un tel système peut être réel : alors que le streaming gratuit dégage très très peu de revenus, les écoutes des abonnés peuvent pour leur part permettre de dégager des profits plus considérables.

Véritable casus belli depuis les débuts de Spotify, le streaming gratuit est aujourd’hui une des principales raisons pour laquelle la démocratisation des plateformes musicales en ligne n’est pas encore profitable pour tous les artistes. Pour rappel, un titre joué gratuitement sur Spotify ne rapporte pas plus de 0,004 $ à un artiste.

Partager sur les réseaux sociaux