La dirigeante de Yahoo, Marissa Mayer, a renoncé à sa prime annuelle pour la reverser aux salariés de l'entreprise. Un geste attendu après le piratage massif des comptes d'utilisateur commis en 2014.

Les plus de 500 millions de comptes Yahoo piratés en 2014 auront eu raison de la prime annuelle que sa patronne, Marissa Mayer, aurait dû toucher pour 2016. Elle l’a annoncé dans un message publié sur Tumblr ce mercredi 1er mars : « Je suis la présidente de cette entreprise et puisque cet incident s’est produit sous ma responsabilité, j’ai accepté de renoncer à ma prime annuelle de cette année et demandé que celle-ci soit reversée à nos salariés qui travaillent dur. »

Marissa Mayer
CC JD Lacisa

 

Le geste, attendu au vu du scandale causé par cette affaire, lui a été demandé par le conseil d’administration de Yahoo. L’image de l’entreprise est considérablement écornée depuis les révélations concernant le piratage dont ont été victimes plus de 500 millions de comptes d’utilisateur en 2014, une attaque commise par une entité soutenue par un État (non identifié).

Le scandale a même obligé Yahoo à accepter un rabais de 350 millions de dollars pour permettre sa vente à Verizon, qui était compromise par l ‘affaire.

Partager sur les réseaux sociaux