Plombé par ses divisions mobile et cinéma, Sony peut compter sur le jeu vidéo pour enregistrer des gros chiffres.

Sony a publié le bilan financier de son troisième trimestre de l’année fiscale en cours, soit celui courant du 1er octobre au 31 décembre, le plus important de l’exercice. Sur la période concernée, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 2 400 milliards de yens/2 milliards d’euros, observant une baisse de 7,1 %. Il l’attribue aux taux de change et estime que ses ventes ont été « stables » grâce aux belles performances de ses divisions gaming et semi-conducteurs.

Encore une fois, les volumes dégagés par les smartphones ont été décevants et plombent un peu les comptes. À l’arrivée, Sony dégage un profit net de 19,6 milliards de yens/164 millions d’euros, en forte chute de 83,7 %. La faute au mobile, donc, et, aussi mais surtout, à son département Sony Pictures déprécié de 112 milliards de yens/921 millions d’euros d’actifs (ce qui plombe le résultat financier).

Un record pour la PS4

Néanmoins, Sony peut s’appuyer sur les jeux vidéo quand il s’agit de sabrer le champagne. La PlayStation 4 a, une fois encore, cartonné lors du dernier trimestre, vivant le meilleur de son histoire et le meilleur de l’histoire de la firme tout court avec 9,7 millions de consoles distribuées (57,1 millions en circulation depuis le lancement). Les recettes passent de 587,1 à 617,7 milliards de yens / 5 milliards d’euros (+ 5,2 %), le résultat d’exploitation de 40,2 à 50 milliards de yens / 411 millions d’euros (+ 24 %). Des gros chiffres qui s’expliquent par des ventes de jeux en hausse, notamment sur le PlayStation Store (1,75 milliards de yens, soit un record), une baisse des coûts et la contribution du PlayStation VR.

Au vu de ces résultats contrastés, Sony est dans l’obligation de revoir ses prévisions pour l’année entière, se concluant le 31 mars prochain. Alors qu’il espérait un bénéfice net de 60 milliards de yens, il le révise à 26 milliards de yens/213 millions d’euros (- 56,7 %), malgré un chiffre d’affaires légèrement plus haut (7 600 contre 7 400 milliards de yens). Il devrait peut-être réfléchir à faire uniquement du jeu vidéo…

Partager sur les réseaux sociaux