Sony a décidé de restructurer ses studios européens. Et c'est Guerrilla Cambridge qui en fait les frais.

L’année 2017 ne commence pas bien pour tout le monde. Sony a annoncé la fermeture de Guerrilla Cambridge, mettant sur le carreaux plusieurs dizaines d’employés. Sans surprise, la firme nippone a admis qu’il s’agissait d’une décision « regrettable  » mais nécessaire pour « assurer les objectifs stratégiques » en procédant à « quelques changements dans la structure des studios situés en Europe ». L’annonce tient son paradoxe dans le fait que l’antenne avait récemment donné naissance à un jeu pour le PlayStation VR, à savoir RIGS : Mechanized Combat League. Cela n’enlève « rien aux jeux et aux services que Guerrilla Cambridge a proposés. » 

Restructuration

Né il y a 19 ans et naguère connu sous le nom SCEE Cambridge Studio, Guerrilla Cambridge peut se targuer d’être derrière la franchise MediEvil, dont on attend toujours le retour. Il est également à l’origine de quelques déclinaisons portables d’autres licences exclusives de chez Sony (LittleBigPlanet sur PSP, Killzone Mercenary sur PSVita). Par ailleurs très impliqué dans le développement de jeunes talents grâce à une proximité avec les universités locales, il est la seule victime de cette restructuration opérée par la maison-mère, sachant que, par exemple, Guerrilla Games Amsterdam, gros studio officiant sur Horizon : Zero Dawn et les Killzone, n’est pas affecté.

Comme il est de coutume dans ce genre de situation, Sony va faire en sorte de réaffecter certaines personnes sur d’autres projets pour éviter la fuite inévitable des cerveaux vers la concurrence. Mais il n’est pas dupe et «  accepte que cette décision risque de lui faire perdre des équipes expérimentées.  » Ce choix permettra finalement de « se focaliser sur des projets excitants actuellement en développement (dont des jeux pour le PlayStation VR). »

Partager sur les réseaux sociaux