Apple annonce que décembre dernier a été le mois le plus performant pour son App Store, avec un revenu total de 3 milliards de dollars. Notamment, c'est grâce aux jeux vidéo qu'Apple a pu atteindre ce grand exploit.

L’App Store a eu son mois le plus fructueux depuis son lancement en 2008 : décembre 2016 a été la période avec le plus de ventes. En effet, Phil Schiller, le vice-président du Marketing International d’Apple, a confirmé à The Verge que l’entreprise a encaissé un revenu de 3 milliards de dollars, en considérant les téléchargements d’applications payantes, les abonnements et les achats intégrés aux apps.

En outre, Schiller a annoncé que l’App Store distribue actuellement 2,2 millions d’applications et que les développeurs d’apps ont obtenu un revenu total de 20 milliards de dollars en 2016, soit une augmentation de 40 % par rapport à 2015.

The Verge a calculé qu’Apple aurait obtenu un revenu total de 8,57 milliards de dollars tout au long de l’année, dont 2,7 milliards de dollars liés aux souscriptions dans les applications. Les apps avec le plus d’abonnements ont été celles de Netflix, de HBO Now, de Line, de Tinder et de la MLB (la ligue sportive de base-ball américain).

pokemon-go-une

Sans surprise, Schiller a affirmé que Pokémon Go a été l’application la plus téléchargée de l’année et la cinquième la plus rentable de l’App Store. Le cadre explique : «  La plus grande partie des revenus de l’App Store viennent des jeux vidéo.  » En effet, avec Pokemon Go, on trouve sur le podium Clash Royale, Monster Strike et Fantasy Westward. Cependant, Super Mario Run reste l’application la plus téléchargée de Noël et du premier janvier.

La plus grande partie des revenus de l’App Store viennent des jeux vidéo

Les États-Unis restent le marché le plus productif d’Apple et de sa plateforme commerciale, mais le marché chinois a connu une croissance de 90 % par rapport à l’année dernière. Bien entendu, Schiller a refusé de commenter la suppression du New York Times de l’App Store chinois.

Partager sur les réseaux sociaux