Aux États-Unis, Amazon aurait entamé des négociations pour acheter d'importants droits de diffusion sportifs. Le géant de l'e-commerce s'est tourné vers ESPN et les fédérations sportives.

Après Twitter et Yahoo, c’est tour d’Amazon de vouloir s’offrir des directs sportifs. Mais contrairement aux deux autres entreprises, la boutique en ligne imagine déjà intégrer ces retransmissions dans son offre vidéo, Amazon Prime Video, véritable télévision made-in-Amazon.Baseball

Le Wall Street Journal révèle que les représentants du service vidéo seraient en discussion avec la NBA (National Basketball Association), la MLB (Ligue majeure de baseball) et la NFL (National Football League) pour trouver des accords de diffusion des événements sportifs sur sa plateforme. Une source a confirmé à CNBC qu’Amazon serait très intéressé par les matchs de la NFL, dont certains furent diffusés par Twitter par le passé.

Le programme vidéo d’Amazon se rapproche de plus en plus d’une chaîne du câble américain plutôt que de Netflix

Le géant de l’e-commerce se pencherait également sur les compétitions internationales, et sur les sports européens, comme le cricket pour ses abonnés anglo-saxons.

Le service de SVoD, Amazon Prime Video, que l’on attend en France sous peu, lance par ailleurs cette année la production et la diffusion de ses premières émissions télévisées, avec par exemple The Grand Tour, un show dédié à l’automobile et ses passionnés.

En ajoutant à son offre des directs sportifs, Amazon s’approche de plus en plus de la tradition programmatique d’une chaîne du câble américain tout en s’éloignant des standards Netflix dans le but probable de devancer ce dernier sur la SVoD en mixant une offre traditionnelle de télé avec les avantages d’un média à la demande.

Pour rappel, Amazon a dépensé le triplé ses investissements dans des programmes originaux pour la seconde moité de l’année 2016.

À lire sur Numerama : Amazon Prime Video  : une arrivée en France pour décembre se précise

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés