Un rapport du Pew Research Center montre que 24 % des américains ont gagné de l'argent sur une plateforme de la sharing economy l'année passée.

Un quart des américain ont participé, à leur manière, à l’essor de celle qui se nomme elle-même « sharing economy » l’année passée. Ils sont en effet 24 % a avoir augmenté leurs revenus grâce une plateforme telle que Airbnb, Lyft ou encore Etsy selon une étude du Pew Research Center.

Sur ces 24 %, 8 % ont gagné de l’argent en réalisant une tâche ou un travail, sur Uber par exemple. Et 18 % ont, eux, vendu des produits en ligne. Enfin seulement 1 % ont gagné de l’argent grâce à la location de type Airbnb.

En octobre, un rapport de McKinsey tendait à montrer qu’entre 20 et 30 % des Américains en âge de travailler avaient participé d’une manière ou d’une autre à la nouvelle économie.

uber-1200.jpg

L’étude montre également que ce sont les 18-29 ans qui sont les plus impliqués dans la sharing economy américaine : ils sont 16 % à avoir travaillé pour une plateforme. Les 30-49 ans sont eux plus investis dans la vente en ligne, où ils sont 27 % à avoir déjà vendu des produits.

Les travailleurs de plateformes sont 56 % à considérer que les revenus générés par celles-ci sont essentiels ou importants. Parmi ce sous-ensemble, les chauffeurs de type Uber sont représenté à 32 %. Et ils ne sont que 13 % de chauffeurs à considérer que leur revenu gagné ainsi est « bon à avoir » mais pas indispensable pour leur foyer.  Plus de 25 % de ces nouveaux travailleurs considèrent qu’ils font cela par manque d’autres emplois dans leur secteur et ils sont 32 % à n’être pas employés ailleurs.

Enfin, 41 % des américains considèrent que ces emplois ne permettent pas de construire une carrière durable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés