Amazon porte pour la première fois plainte contre un vendeur de produits de contrefaçons sur sa marketplace américaine.

Le géant du e-commerce conduit pour la première fois une plainte contre les vendeurs de contrefaçons qui peuplent ses rayons numériques. Des marques avaient en effet prévenu Amazon que des vendeurs malhonnêtes parvenaient à gagner une place sur sa marketplace. La société porte finalement plainte.

Amazon a déposé ce lundi une plainte à l’encontre de vendeurs frauduleux, vendant de l’équipement athlétique copié sur la marque TRX. La société en a également déposé une seconde à l’encontre des vendeurs de faux produits Forearm Forklift.

Les deux sociétés, TRX et Forearm Forklift, ont lutté ces dernières années contre des myriades de vendeurs qui mettaient en ligne des contrefaçons de leurs produits de fitness. Et malgré l’acharnement des marques à dénoncer auprès d’Amazon les contrefaçons, ces dernières semblent avoir proliféré.

Amazon
CC Ray Che

Amazon n’a que peu de moyens d’action sur ces vendeurs malhonnêtes, mais néanmoins, les marques espèrent que les plaintes de la société refroidiront les vendeurs tiers voulant vendre de la contrefaçon en ligne.

Dans sa plainte, le géant de la vente en ligne explique investir des dizaines de millions de dollars dans le développement de technologies capables de bannir la contrefaçon de ses rayons. Lorsque les vendeurs s’enregistrent sur Amazon, la société analyse les informations soumises par le vendeur pour tenter de vérifier s’il s’agit d’un vendeur malhonnête et bloque ces derniers avant qu’ils ne puissent s’inscrire.

Mais malgré ces précautions, les contrefaçons se multiplient sur la plateforme d’Amazon au grand désespoir des marques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés