Le réseau social professionnel Viadeo ne parvient pas à redresser la barre. Le site n'a pas assez de fonds et le cours de l'action fait l'objet d'une demande de suspension.

Viadeo parviendra-t-il à passer l’hiver et, surtout, à remonter la pente en 2017 ? C’est la question qui accapare la direction du réseau social professionnel français, dont les performances sont en grande difficulté depuis plusieurs mois maintenant. Hélas pour le site, les choses paraissent mal engagées. C’est ce que traduit le communiqué du groupe en date du 10 novembre.

Renier Lemmens
Renier Lemmens
Ancien de PayPal.

« Notre société ne réussira pas à mener à bien sa stratégie de redéploiement avec la trésorerie limitée dont elle dispose. À l’heure actuelle, il semble peu probable que nous puissions sécuriser de nouvelles sources de financement et nous explorons des solutions alternatives », réagit Renier Lemmens, le patron de Viadeo. À la fin octobre, le groupe ne disposait que de 1,3 million d’euros en trésorerie.

La situation pour le moins tendue que connaît la société a eu pour effet de provoquer une demande de suspension de cours. « Les actionnaires actuels devraient à ce stade considérer le titre Viadeo comme un investissement spéculatif », ajoute M. Lemmens, qui a remplacé le directeur historique du groupe. Le cours de l’action est inférieur à un euro. Il était vendu 17,10 euros lors de l’introduction en bourse à l’été 2014.

Viadeo a été confronté à deux grands échecs. Il y a d’abord eu l’abandon de ses activités en Chine, du fait d’une concurrence beaucoup trop vivace ainsi que ses ambitions contrariées aux États-Unis. Face à LinkedIn, qui peut désormais compter sur la puissance de feu de Microsoft, l’ayant racheté pour 26 milliards de dollars, l’avenir de Viadeo est plus que jamais incertain.

À lire sur Numerama : La très mauvaise santé de Viadeo se confirme

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés