Alors que Vine devait disparaître du web dans les mois à venir, un espoir demeure pour le réseau social. Twitter serait en effet à la recherche d'un éventuel acheteur.

Selon TechCrunch, le réseau social Vine a peut-être une chance de survivre, malgré sa fermeture annoncée par Twitter.

L’entreprise de Jack Dorsey serait en train de rencontrer des sociétés intéressées par le rachat de la plateforme de vidéos en six secondes, qu’elle espère rapide. Twitter a en tout cas reçu de nombreuses propositions depuis sa déclaration concernant la fermeture de Vine, dont quelques unes venant d’Asie (pas de PornHub en vue).

J. Dorsey -- CEO Twitter
J. Dorsey — patron de Twitter

TechCrunch ne peut pas encore confirmer le nom des entreprises intéressées par Vine mais des rumeurs évoque Line, une appli de messagerie instantanée populaire, parmi les potentiels acquéreurs. Après avoir restreint le nombre de ces sociétés à 10, Twitter serait déjà en train de passer à une seconde étape en retenant seulement 5 candidats.

Si Twitter pourrait bien dégager de la liquidité et rassurer ses investisseurs en vendant Vine, il semblerait néanmoins que certaines offres se situent en deçà des 10 millions de dollars. Un prix dérisoire, qui ne permettrait pas à la société de tirer profit de la vente de Vine, acheté en 2012 pour 30 millions de dollars.

Le rachat de Vine permettrait seulement à Twitter de conserver un service en ligne qui bénéficie directement à ses utilisateurs en tant canal multimédia, l’une des grosses lacunes du réseau social.

Les utilisateurs de Vine peuvent en tout cas se féliciter : le buzz généré par l’arrêt du service aura réellement eu un impact sur l’intérêt des potentiels acheteurs. À l’époque où Twitter envisageait simplement de fermer le site, l’éventualité d’un rachat avait été écarté, avant que le deuil difficile du web intéresse des sociétés conscientes du poids culturel du réseau, malgré ses difficultés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés