Les toits équipés de panneaux solaires sont-ils condamnés à être défigurés ? Pas pour Tesla, qui propose une technologie qui récupère l'énergie solaire sans enlaidir le domicile.

Face au dérèglement climatique provoqué par l’usage inconsidéré des combustibles fossiles ou des émissions de gaz à effet de serre, les énergies d’origine renouvelable — solaire, hydraulique, géothermie, éolien, biomasse — sont, avec le nucléaire,  une piste à ne surtout pas négliger si l’on veut limiter autant que possible la hausse de la température moyenne sur le globe.

Mais personne n’a dit que la lutte contre le réchauffement climatique devait se faire forcément avec des technologies laides. Si l’on peut joindre l’utile à l’agréable, c’est encore mieux : tout le monde serait gagnant. Et c’est justement ce à quoi s’emploie Tesla avec la présentation d’un nouveau genre de toit solaire qui est sans conteste nettement plus joli à regarder qu’un toit équipé de panneaux solaires classiques.

Le célèbre constructeur américain de voitures électriques, qui a fait l’acquisition de SolarCity, une société qui fait des panneaux photovoltaïques, a dévoilé fin octobre des « tuiles solaires » qui ont le gros intérêt de ressembler comme deux gouttes d’eau à des tuiles classiques. Pour celui qui ne veut pas défigurer son domicile en collant des panneaux solaires sur son toit, la solution de SolarCity est tout à fait intéressante.

panneaux-solaires
Les panneaux solaires actuels ne brillent pas par leur élégance.
CC skeeze

En effet, avec cette approche, le toit n’est plus simplement un bête support recevant des équipements destinés à capter l’énergie solaire : il est l’équipement capable de transformer les rayons du Soleil en électricité. Comble du raffinement, Tesla propose diverses finitions selon les goûts, avec effet ardoise, verre irisé ou terre cuite. Fini les grands panneaux qui juraient sur le toit.

Reste une interrogation : combien ça coûte ? Tesla s’est bien gardé de le dire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés