Pour éviter que ceux qui avaient choisi un Galaxy Note 7 ne partent à la concurrence, Samsung propose de payer 100 dollars les Américains qui rachètent un téléphone Samsung en remplacement de leur smartphone explosif.

Il y a d’abord les pertes sèches, évaluées à 15 milliards d’euros. Et puis il y a, ce qui est beaucoup plus difficile à anticiper, les pertes pour l’image de marque. Plus que le rappel excessivement coûteux de l’ensemble des Galaxy Note 7, et l’arrêt total de sa commercialisation, Samsung redoute que les consommateurs en quête d’un téléphone ne se rabattent désormais sur son rival Apple, ou sur un autre fabricant de téléphones Android.

Pour tenter de minimiser les dégâts, Samsung devra mettre la main au portefeuille. La firme sud-coréen est même prête à payer ses clients pour qu’ils fassent à nouveau confiance à sa gamme de téléphones qui, jusqu’aux explosions encore inexpliquées de la batterie du Note 7, avaient plutôt bonne réputation.

Ainsi aux États-Unis, Samsung a annoncé que les consommateurs qui rendraient leur Galaxy Note7 pourront recevoir 100 dollars de remise supplémentaire s’ils achètent aussitôt un autre téléphone Samsung, peu importe le modèle. L’important est moins d’encourager à acheter un Galaxy S7 qu’à refaire confiance à Samsung, en oubliant qu’il a un jour mis une petite bombe à retardement dans les poches de pantalon de ses clients.

Ceux qui ne veulent plus entendre parler de Samsung et demandent un remboursement intégral de leur Note 7 pourront repartir uniquement avec un à-valoir de 25 dollars chez les revendeurs partenaires, « comme signe de notre appréciation et de notre reconnaissance de votre désagrément ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés