Microsoft met un pied dans le secteur du streaming de parties de jeux vidéo. Le groupe américain a acheté Beam, une sorte de Twitch dont la particularité est de laisser une large place à l'interactivité.

Les géants de la tech s’intéressent de près au secteur de la diffusion en direct de parties de jeux vidéo en streaming. Après Amazon, qui a pris possession de Twitch pour 970 millions de dollars, et Google, qui a riposté en lançant YouTube Gaming, c’est au tour de Microsoft de mettre un pied dans ce domaine. Et plutôt que de partir de zéro avec un outil maison, le groupe a préféré acheter une société déjà existante.

On ne connaît pas les modalités financières de l’opération, mais on devine bien ses finalités : concurrencer les plateformes existantes et développer les services en ligne du groupe américain, notamment du côté du Xbox Live, qui est la plateforme permettant à ses clients ayant une console Xbox de jouer entre eux. Ce pourrait être l’occasion de se détourner de Twitch, avec qui Microsoft a un accord depuis début 2014.

L’interactivité au cœur de Beam

Le principal atout de Beam est de miser sur l’interactivité entre le joueur qui diffuse sa partie de jeu vidéo et les spectateurs qui le regardent progresser. Certes, il existe déjà des services de streaming qui permettent de rapprocher le vidéaste de sa communauté, via les commentaires situés dans un panneau latéral par exemple, mais Beam propose d’aller plus loin encore.

Selon la description donnée par Chad Gibson, un responsable de la branche de jeux vidéo de Microsoft Xbox Live, Beam est « un service innovant et interactif  » qui « a fait évoluer le streaming de jeux vidéos d’une expérience passive, où on regarde et on discute, à une expérience où le spectateur participe en temps réel ». Bref, Beam mise sur l’implication, ce qui peut fidéliser davantage l’audience.

Manette Xbox One
La Xbox One devrait profiter de Beam.

Avec Beam, dont l’entreprise est situé à Seattle, « vous ne faites pas que regarder jouer votre streamer favori, vous jouez avec lui. Vous pouvez lui donner de nouveaux défis et faire des choix en temps réel qui modifient son gameplay », continue Microsoft. Reste à savoir si le concept plaira à une audience plus large : pour l’heure, la communauté de Beam ne compte que 100 000 utilisateurs inscrits.

On peut imaginer que ce sera le cas.

Dans le domaine du jeu collaboratif, Twitch s’est décidé à ouvrir une section à part pour que des joueurs collaborent tous ensemble à un jeu vidéo. L’approche est un peu différente de celle que compte proposer Beam, mais l’idée au centre reste la même. Dans le cas de Twitch, la rubrique est née à la suite d’une expérience assez étonnante baptisée Twitch Plays Pokémon, qui a donné ensuite lieu à Twitch Plays Tamagotchi.

À lire sur Numerama : Twitch étend l’expérience sociale du jeu vidéo collaboratif

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés