Le conglomérat des médias annonce une prise de participation de 10 % dans Hulu, un service de vidéo à la demande par abonnement concurrent de Netflix. Un achat qui survient alors que le paysage audiovisuel américain est en pleine évolution.

Le secteur de la vidéo à la demande par abonnement s’agite aux États-Unis. Face au poids lourd qu’est Netflix avec ses 47 millions d’abonnés rien qu’aux USA, Hulu paraît bien fragile en comparaison. La plateforme vidéo ne compte en effet que 12 millions de clients, soit presque quatre fois moins que le leader de la SVOD.

Mais la coentreprise de Comcast (qui possède NBC Universal), 21st Century Fox et The Walt Disney Company vient de recevoir un renfort de taille : Time Warner. Le géant des médias va en effet acquérir 10 % de Hulu. Selon une source interrogée par Business Insider, le montant de l’opération s’élève à 580 millions de dollars.

Time Warner
CC Insider Monkey

L’investissement de Time Warner n’est pas désintéressé. Il s’agit pour le groupe de faire face à l’indifférence progressive des Américains pour les packs de chaînes pour le câble et le satellite. Les téléspectateurs manifestent en revanche un intérêt croissant pour les offres dans la SVOD.

Time Warner aurait voulu récupérer une part plus importante de Hulu, d’après les éléments du Wall Street Journal publiés en début d’année. Il était alors question de récupérer 25 % du site. Une négociation qui n’a pas abouti, sans doute parce que les propriétaires actuels de Hulu sont aussi des concurrents de Time Warner.

Une acquisition qui arrive en réaction avec l’évolution du paysage audiovisuel

Le conglomérat dirigé par Jeff Bewkes rassemble notamment le studio de cinéma Warner Bros, mais aussi le réseau de télévision CW (en partenariat avec CBS), CNN, DC Comics, HBO ou encore TBS ainsi que des titres de presse, de Time à People Magazine, en passant par Fortune et Sports Illustrated.

Si Hulu est pour l’heure loin de pouvoir rivaliser avec Netflix, la coentreprise de SVOD peut compter sur des soutiens de poids, en particulier Disney, qui est propriétaire de Marvel, Pixar ou encore Lucasfilm. Autant de filiales qui possèdent des licences puissantes pour séduire le téléspectateur. Et ça tombe bien, les relations entre Disney et Netflix se sont rafraichies.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés