Fonction phare de Facebook en début d'année, la diffusion en direct va connaître, elles aussi, la publicité. Le réseau social teste en ce moment une nouvelle source de revenus.

C’est en début d’année que Facebook a présenté Live, sa nouvelle fonctionnalité vidéo, lors de la conférence F8. S’inspirant du fonctionnement de Periscope, le réseau social fournit de la diffusion en direct à partir d’un mobile, laissant ainsi chaque utilisateur s’essayer à des directs improvisés face à ses amis.

facebook live

Mais a contrario de l’application de Twitter, ce que propose Facebook est ouvert aux marques qui peuvent ainsi atteindre une nouvelle audience sur des contenus spécifiques qui vont des séries aux meetings politiques. Jusque-là, les contenus en direct étaient exempts d’annonces. Une situation temporaire dans la stratégie du réseau social puisque, selon Adage, il prépare justement leur arrivée dans son nouveau service.

La semaine dernière, Facebook a clairement laissé entendre qu’il ne voulait pas se risquer à afficher davantage de publicités sur le fil d’actualité de ses usagers pour ne pas provoquer un écœurement qui serait contre-productif. Mais cela n’empêche évidemment pas le site communautaire de chercher d’autres espaces à conquérir avec ses réclames, comme la vidéo en direct, qui représente sans doute l’une des meilleures alternatives pour continuer à booster ce qui constitue sa principale source de revenus.

Quinze secondes lucratives

En l’espèce, Facebook teste la monétisation des vidéos en direct sur Facebook avec un nombre restreint d’éditeurs partenaires. Ces derniers auront le droit à quinze secondes de diffusion maximum. Les séquences en question s’intercaleront dans la vidéo à partir de cinq minutes de visionnage. Concernant les publicités pré-roll, elles sont toujours proscrites.

L’entreprise n’a pas clarifié si les diffuseurs pourront déterminer le moment où surviennent les coupures publicitaires pour tous les spectateurs du Live ou s’il incombe à Facebook de choisir le moment le plus propice pour chaque utilisateur. La première solution aurait le mérite de rapprocher éditeurs et créateurs, puisque les premiers auront plutôt intérêt à s’adresser aux seconds pour adapter au mieux leurs réclames.

Les vidéos publicitaires selon Facebook
Les vidéos publicitaires actuellement

Durant sa phase de test, la société a choisi de n’utiliser que des publicités déjà en ligne sur le réseau social. Une fois cette étape franchie, les éditeurs pourront ajuster leur campagne au direct.

Facebook s’est aussi basé sur les retours faits par les médias américains utilisant souvent les Live à propos de l’opportunité de diffuser des annonces pendant la diffusion d’événements en direct dont la teneur dramatique rendrait de toute évidence la projection de ce type de contenu tout à fait inappropriée. Il sera donc possible pour le créateur de choisir la catégorie de publicités qui est souhaitée, et de désactiver la publicité pendant des diffusions en live d’événements sensibles ou urgents.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés