Après la proposition surprise d'achat de SolarCity par Tesla Motors en juin dernier, les deux firmes d'Elon Musk seraient à un pas d'un accord de fusion.

Tesla et SolarCity se sont accordées sur un rachat à 2,6 milliards de dollars. Reste au régulateur de la concurrence à approuver le deal et SolarCity a, de son côté, 45 jours pour trouver une meilleure offre. Dans la mesure où la société est possédée par le cousin d’Elon Musk et que Musk est au conseil d’administration, on imagine que cela devrait bien se passer.

Article original 

Tesla Motors et SolarCity, deux des entreprises dans la galaxie Elon Musk, seraient proches d’un accord de fusion. Selon l’agence Reuters, le constructeur de voitures électriques et la société qui fait des panneaux photovoltaïques pourraient conclure cet accord dans les prochains jours, même si l’échec des négociations, bien qu’improbable, n’est pas encore tout à fait exclu.

« Le temps est venu de les rassembler »

Tesla avait inquiété les investisseurs le mois dernier en annonçant une offre de 2,8 milliards de dollars pour le rachat de SolarCity. Le but était de créer « la seule entreprise mondiale d’énergie intégrée verticalement offrant à ses clients des produits d’énergie propre de bout en bout », selon les mots d’Elon Musk, fondateur de Tesla, président de SolarCity et actionnaire principal des deux entités. Le milliardaire s’est abstenu de tout vote, tout comme ses cousins Lyndon et Peter Rive, qui ont créé la firme sur le marché du solaire en 2006.

L’action Tesla a en réaction perdu 10 % en bourse. SolarCity a annoncé le 27 juin la formation d’un comité spécial pour évaluer l’offre du constructeur automobile. Elle est depuis restée silencieuse.

SolarCity

Pendant ce temps, le 20 juillet, dans la partie deux de son Grand plan pour Tesla, Elon Musk avait réaffirmé la nécessité stratégique d’aboutir à une seule organisation. « Qu’elles soient séparées, malgré des origines similaires et la poursuite du même but est largement un accident de l’histoire », avait-il écrit, avant d’ajouter que « le temps est venu de les rassembler ».

En bref, pour que le projet de Tesla soit complet, l’intégration de SolarCity n’est pas une option.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés