Jusqu'à présent, le cycle de renouvellement de l'iPhone s'étalait sur deux ans. Mais Apple pourrait basculer sur une période de trois ans.

Depuis la commercialisation du tout premier iPhone en 2007, Apple a toujours fait en sorte de sortir un nouveau modèle chaque année. Ce rythme de renouvellement de la gamme est relativement soutenu, mais c’est loin d’être exceptionnel dans le secteur des smartphones. Beaucoup de constructeurs font en sorte de proposer une nouvelle version de leur flagship afin d’inciter leur clientèle à renouveler leur terminal.

iphone-deuil

Ce modèle, Apple pourrait l’abandonner dans les années à venir. Selon l’agence de presse nipponne Nikkei, la firme de Cupertino souhaite allonger le durée de vie de chaque cycle de façon à ce qu’elle passe de deux à trois ans. Aujourd’hui, l’iPhone change de génération au bout de deux ans, avec une mise à jour matérielle qui a lieu à mi-parcours. Cette alternance se voit assez facilement.

  • 3G : 11 juillet 2008
  • 3GS : 19 juin 2009
  • 4  : 24 juin 2010
  • 4S  : 14 octobre 2011
  • 5  : 21 septembre 2012
  • 5C, 5S  : 20 septembre  2013
  • 6, 6 Plus  : 19 septembre 2014
  • 6S, 6S Plus  : 25 septembre 2015
  • SE : 31 mars 2016

Les éditions marquées avec un « S » sont la plupart du temps une évolution matérielle du modèle précédent. Celles-ci reprennent les grandes lignes de la fiche technique du produit commercialisé un an plus tôt, mais avec quelques changements ici et là : plus de mémoire vive par exemple, ou bien une nouvelle puce. Ce ne sont pas forcément des modifications anodines, mais ce n’est pas toujours spectaculaire.

iPhone

Deux raisons peuvent expliquer le basculement d’un rythme de renouvellement de gamme à trois ans au lieu de deux.

En premier lieu, il devient de plus en plus difficile de révolutionner de fond en comble le milieu des smartphones. Outre le fait que la place vient à manquer (comment caser tel ou tel composant dans un appareil qui est aussi désiré pour son élégance, donc sa finesse ?), il ne faut pas ajouter une technologie juste pour le plaisir d’en ajouter une. Il faut qu’elle ait un but pratique et qu’elle serve vraiment.

Il devient difficile de vraiment révolutionner le smartphone année après année

Il ne s’agit pas de dire qu’il n’y a plus de perspective d’évolution pour l’iPhone, mais que les prochaines nouveautés auront besoin d’un temps de gestation plus long pour voir le jour, surtout si certains changements (on évoque un écran OLED pour l’iPhone par exemple) ont un impact sur tout le cycle de production. Il faut que les chaînes de montage s’adaptent ou faire appel à de nouveaux sous-traitants.

En second lieu, Apple doit aussi composer avec le ralentissement du marché. Certes, le téléphone de l’entreprise américaine continue de très bien se vendre. Ce sont de pleines brouettes qui sont écoulées année après année. Mais le fait est que l’iPhone se vend un peu moins bien qu’avant : aucun record n’a été annoncé en début d’année, alors que c’était à chaque fois le cas depuis des années.

Le smartphone est surconsommé. Mais cela pourrait changer

De fait, Apple ne peut plus compter sur l’iPhone comme d’une poule aux œufs d’or. Il lui faut réinventer son business. Tout comme on ne renouvelle pas son téléviseur ou son PC tous les ans, la tendance qui veut qu’on change régulièrement son smartphone paraît avoir du plomb dans l’aile : surtout si les évolutions annuelles sont jugées décevantes vu le prix qu’il faut parfois débourser pour se payer un nouvel intelliphone.

Au regard de ces explications, une telle évolution du planning pour le renouvellement de l’iPhone ne paraît pas insensée. Aussi, c’est peut-être l’iPhone de 2017 qui marquera une vraie rupture, alors que le modèle attendu en fin d’année se contentera logiquement de quelques retouches ici et là, en étant une évolution de l’iPhone 6 (2014) et de l’iPhone 6S (2015). Réponse en fin d’année.

À lire sur Numerama : Résultats en baisse pour Apple  : l’iPhone n’est plus une poule aux œufs d’or

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés