Les résultats de 2015 pour Spotify montrent que le service de musique en ligne peine toujours à dégager des bénéfices malgré un succès croissant depuis six ans.

Les années passent et Spotify n’a toujours pas mis la main sur la recette magique qui lui permettra d’engranger des bénéfices. La publication de ses résultats pour l’année 2015, relayés par Business Insider, montre que ses pertes nettes ont continué à se creuser l’an dernier, pour descendre à 173,1 millions d’euros contre 162,3 millions d’euros en 2014 et 57,8 millions d’euros en 2013. En réalité , le déficit du service de streaming suédois n’a cessé de prendre de l’ampleur depuis 2010.

Si les pertes ont augmenté au cours des six dernières années, Spotify a vu d’un autre côté son chiffre d’affaires exploser au cours de la période. En 2015, celui-ci a frôlé la barre des 2 milliards d’euros, soit pas loin du double de son chiffre d’affaires de 2014 (environ +80 %). On le devine avec le graphique : Spotify est une plateforme musicale qui a connu un succès fulgurant en quelques années, en témoigne l’évolution de son chiffre d’affaires qui a été multiplié par 26 en une demi-douzaine d’années.

 

Spotify résultats
Spotify depuis 2010.

Concernant les autres grands indicateurs indiquant l’état de santé du service de streaming audio, on constate que l’équilibre entre le nombre de clients ayant opté pour un abonnement et celui des auditeurs passant par l’accès gratuit (mais financé par de la publicité) est resté à peu près stable d’une année à l’autre. Les premiers représentent 89,9 % des recettes (90,8 % en 2014), tandis que les seconds constituent les 10,1 % restants (9,2 % l’an dernier).

Les résultats de Spotify indiquent au passage que son principal poste de dépense reste les « royalties, la distribution et les autres coûts », pour un total d’un peu plus de 1,63 milliard d’euros en 2015, contre 882 millions un an auparavant et pratiquement 603 millions en 2013. Depuis toujours, les sommes reversées aux ayants droit ont constitué un poste de dépense important pour Spotify.

Spotify évolue dans un marché devenu extrêmement concurrentiel, celui du marché de la musique en streaming. Outre les adversaires historiques comme Deezer, la plateforme doit aussi composer avec de nouveaux challengers. Apple Music par exemple est entré dans la compétition l’année dernière et connaît depuis une réussite assez insolente, avec, selon des chiffres datant du début d’année, plus de 10 millions d’abonnés. De quoi placer des nuages sombres sur l’horizon de Spotify.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés