Microsoft publie un chiffre d'affaires en baisse de 6 % à 22 milliards de dollars pour le troisième trimestre de l'exercice 2016. Néanmoins, l'activité cloud (Azure et Office 365), ainsi que les ventes de la Surface, peuvent apporter satisfaction à la firme de Redmond.

Malgré un bel effort de diversification de ses activités, notamment vers le cloud, Microsoft accuse encore le coup de la chute du marché des PC. Pour le compte de son troisième trimestre fiscal de l’exercice 2016, Microsoft publie ainsi un chiffre d’affaires de 22 milliards de dollars en baisse de 6 % avec un bénéfice de 3,8 milliards de dollars, en recul de 35 %.

Le dirigeant de Microsoft, Satya Nadella, mène un vaste plan de diversification des activités de la firme pour redresser les comptes.
Le dirigeant de Microsoft, Satya Nadella, mène un vaste plan de diversification des activités de la firme pour redresser les comptes.

Pour autant, on ne tire pas encore la sonnette d’alarme du côté de la firme de Redmond. Le groupe estime avoir rééquilibré ses comptes en anticipant une hausse de son taux d’imposition annuel. Une augmentation imputée à une évolution dans la répartition régionale de ses revenus et des recettes tirées des licences commercialisées en mode SaaS. Il invoque également la faiblesse du marché des ordinateurs personnels et un dollar fort, diminuant la valeur des ventes réalisées à l’étranger. Notons que l’arrivée de Windows 10 n’y change rien.

Azure en pleine bourre

Justement, la branche cloud de l’entreprise de Satya Nadella peut, tout de même, lui donner satisfaction. Dans le détail, le chiffre d’affaire d’Azure, son offre de stockage cloud, fait plus que doubler (+120 %). Notons tout de même que Microsoft ne communique pas sur le chiffre exact du chiffre d’affaires réalisé par Azure.

De leur côté, les ventes de licences Office progressent également. Les ventes des versions professionnelles d’Office 365 enregistrent une hausse de 57 %, tandis que le nombre d’abonnés a presque doublé dans le grand public, passant de 12,4 à 22,2 millions en un an. En outre,  les tablettes Surface donnent également satisfaction : 61 % de plus vendues que l’année dernière.

Windows Phone : presque mort ?

En revanche, l’activité liée à la vente de smartphone estampillée Lumia s’effondre. Les ventes ont en effet chuté de près de 50 %. Ce qui correspond à 2,3 millions d’appareils Lumia écoulés sur la même période. C’est 73 % moins que l’année dernière. Enfin, du côté de Windows, les revenus tirés des licences et des OEM se replient de 2 %.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés