Domino's Pizza a développé un robot autonome capable d'aller livrer tout seul des pizzas chez les clients.

La course à la livraison de pizzas par des machines est lancée. Alors que nous rapportions lundi qu’une startup allemande envisageait d’utiliser des drones pour livrer ses plats, voilà que Domino’s Pizza présente un robot autonome sur roulettes, qui va tout seul jusqu’au domicile du client. Une manière d’éviter à la fois la réglementation sur la sécurité aérienne, qui rend les drones commerciaux illicites dans la très grande majorité des pays, et la sécurité routière (et accessoirement le droit du travail). Le robot roule en effet sur le trottoir, au milieu des humains.

L’idée n’est d’ailleurs pas sans rappeler le robot Starship présenté l’an dernier par un ancien de Skype et Kazaa, pour répondre à ces mêmes préoccupations.

Baptisé DRU, pour « Domino’s Robotic Unit », le robot est une version redessinée et personnalisée d’un robot militaire beaucoup moins sympathique en apparence, réalisé par l’entreprise australienne Marathon Robotics, dont le site internet est loin d’une ambiance festive et familiale.

Le DRU est doté de tous les capteurs nécessaires pour détecter les obstacles sur sa route, et tracer son chemin en toute sécurité grâce au GPS intégré. Monté sur quatre roues, il est équipé de plusieurs compartiments pour stocker les pizzas au chaud, et les boissons fraîches. Il ne s’agit toutefois que d’un prototype, qui n’est pas destiné à être utilisé par les boutiques Domino’s Pizza. Pour l’instant.

« Même si nous n’allons pas le mettre dans les rues demain, DRU est un grand pas en avant pour le travail que Domino’s réalise pour la commercialisation de cette technologie », se félicite la filiale australienne du groupe. «  Il est effronté et attachant et nous sommes confiants qu’un jour il pourra bientôt rejoindre la famille de Domino’s et délivrera des pizza épicées au pied de votre porte ».

Domino’s Pizza avait déjà été l’une des toutes premières entreprises au monde à présenter un prototype de livraison par drones, en 2012 :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés