Nokia joue au chat et à la souris depuis le rachat de sa branche mobile par Microsoft. Vont-ils vraiment revenir sur le marché des smartphones ?

Pendant le MWC 2016 de Barcelone, les marques et leurs dirigeants en profitent pour faire des prévisions pour l’avenir. Et parfois pour en parler. Rajeev Suri, le CEO de Nokia, fait ainsi couler de l’encre. La raison ? 2016 pourrait être l’année du retour de Nokia sur le marché des smartphones puisque Microsoft, lors du rachat, avait signé pour une exclusivité de la marque qui expire cette année.

Désormais Microsoft ne commercialise plus sous la marque Nokia mais seulement sous la marque Lumia. Il y a donc un boulevard qui s’ouvre pour reprendre le contrôle de son nom par l’entreprise historique du Nokia 3310.

Mais patience, nous souffle Rajeev Suri. Nokia sera bien de retour dans la téléphonie, selon les propos de son directeur, mais il faudra encore du temps pour que la firme leader des années 1990 réimpose son style sur le marché. Essoufflée par le démantèlement du groupe lors du rachat de sa branche mobile, Nokia n’est pas en capacité de revenir rapidement avec de nouveaux téléphones de sa conception. Elle doit en partie déléguer.

Désormais, Nokia n’a plus les moyens manufacturiers de produire ses futurs projets, donc le retour des téléphones de la marque ne se fera qu’avec le partenariat d’un constructeur. La marque finlandaise a ainsi déjà sorti une tablette assemblée par Foxconn sur les marchés asiatiques, avec la N1 sous Android. Lorsque Suri est interrogé sur Foxconn et l’avenir de leur collaboration, il répond humblement : « je ne sais pas encore ».

La seule certitude que Nokia offre à ses investisseurs au MWC est le développement de la construction des infrastructures réseaux pour l’arrivée de la 5G, rendue possible depuis leur rachat d’Alcatel-Lucent. En attendant le téléphone qui fera renaître la marque de ses cendres, Suri tente de rassurer comme il peut les investisseurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés