Durant le procès qui oppose Oracle à Google depuis 2010, un avocat d'oracle aurait révélé les revenus liés à Android. Une information confidentielle que Google n'avait jamais partagée.

Combien d’argent Android fait-il gagner à Google ? Google n’a jamais révélé publiquement combien lui rapportait son système d’exploitation mobile. Mais aujourd’hui, on en a peut-être une petite idée grâce à une avocate d’Oracle Corp. Annette Hurst a expliqué devant un tribunal américain que le géant de la recherche a réalisé un chiffre d’affaire de 31 milliards de dollars pour un bénéfice de 22 milliards depuis la sortie de sa plateforme.

un procès de longue haleine

L’entreprise spécialisée dans les logiciels de gestion de base de données, avait racheté Sun Microsystems, l’auteur de Java, en 2010. Oracle commercialise Oracle JDK une implémentation commerciale, jugée plus stable que la version libre Open JDK. Pour rappel, Google et Oracle sont dans une bataille juridique depuis 5 ans parce qu’Oracle accuse Google de violation de copyright sur 37 API de Java.

Oracle demande plus d’un milliard de dollars de dédommagement à Google

Un premier juge avait déclaré en 2012 que les API ne tombaient pas sous le coup du copyright puisque Google les avait beaucoup modifiées. Mais en 2014, une cour fédérale est revenue sur le jugement. Google a essayé en 2015 de saisir la cour suprême qui s’est déclarée incompétente. Le procès retourne donc devant le tribunal du juge William Alsup à San Francisco où Oracle demande plus d’un milliard de dollars de dédommagement à Google.

une info confidentielle

L’avocate d’Oracle a cité les sommes devant le juge afin de mettre en lumière le profit commercial qui a été réalisé en utilisant ses API.

Cependant, ces déclarations n’auraient en fait jamais du être rendues publiques. Google n’a pas contredit les chiffres. La firme a cependant déclaré que les informations fournies par l’avocat provenaient de documents financiers confidentiels internes. Elle a demandé au juge de sceller les parties en question du procès verbal. Cela prend sens dans la mesure où Oracle n’a fourni aucune méthodologie pour justifier ses chiffres.

Les informations fournies par l’avocat provenaient de documents financiers confidentiels internes

Le procès verbal a disparu soudainement du serveur du tribunal alors qu’un journaliste de Reuters était en train de le consulter. Comme le révèle Bloomberg, un ingénieur de Google a été cité durant l’audience par l’avocat d’Oracle. Selon lui, Google était au coude à coude avec Apple dans la course des OS pour smartphones. D’après l’ingénieur, Google n’a pas eu le choix d’utiliser les API d’Oracle car toutes les autres alternatives « craignent ».  Comparativement, les résultats annoncés par l’avocat d’Oracle font pâle figure avec les revenus qu’engendre la firme de Cupertino. En effet, la vente d’iPhone a rapporté à elle seule 32,3 milliards de dollars à Apple rien qu’au dernier trimestre 2015, soit plus qu’Android durant toute son existence.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés