En dépit de la baisse de sa division « Client Computing », les chiffres du fondeur américain restent stables d'une année sur l'autre, notamment grâce à la diversification de ses revenus sur les secteurs des centres de données et de l'Internet des Objets.

Nous vous présentions récemment des chiffres en berne du marché des PC. Un communiqué d’Intel concernant ses résultats du quatrième semestre confirme cette tendance. Le fondeur accuse une baisse de 8 % de 2015 à 2014 concernant sa division « Client Computing Group » (qui concerne à la fois la partie mobile et PC) et qui génère trois cinquièmes de ses revenus.

Par rapport à 2014, le revenu de la firme descend de 1 % mais le dernier trimestre montre une hausse de 1 % par rapport au même trimestre de l’année précédente. Des chiffres qui sans être exceptionnels ne sont pas dramatiques, grâce aux résultats de la division « data centers » qui progresse de 11 % d’une année sur l’autre et une belle croissance dans les unités « Internet des Objets » (+ 7 % par rapport à 2014) et « Mémoire Non-Volatile » ( + 21 %).

Les actionnaires peuvent se consoler, le bénéfice par action reste stable à 74 cents, supérieur aux 63 cents prévus par les analystes. Brian Krzanich, le CEO d’Intel a affirmé que «  Les chiffres sont conformes aux attentes » et que « Les résultats de 2015 montrent qu’Intel est en train d’évoluer ». Dans l’ensemble, les derniers résultats d’Intel, montrent que la société tente de s’affranchir de sa dépendance au marché du PC en diversifiant ses activités vers l’Internet des Objets, les drones et autres wearable/rideable. Cette tendance s’est confirmée lors du CES 2016 où les puces du fondeur étaient présentes sur de nombreux appareils.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés