Apple a annoncé plus de 20 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour l'App Store en 2015. Un chiffre record malgré une croissance d'année en année qui baisse.

Plus de 20 milliards de dollars. C’est, d’après Phil Schiller, le chiffre d’affaires de l’App Store d’Apple pour l’année 2015. Ce record comprend toutes les ventes faites pour les iPhone, iPad, iPod Touch, Apple TV et Apple Watch, appareils qui partagent le même magasin d’application. Comme la taxe Apple s’élève à 30 % de chaque paiement effectué sur l’App Store, on peut en déduire que la firme de Cupertino a gagné 6 milliards de dollars en faisant l’interface entre les développeurs et les clients. Mais la croissance est à la baisse.

En effet, même si on peut parler de record, les estimations du Wall Street Journal indiquent que, même en ayant ajouté l’Apple TV et l’Apple Watch à la gamme des appareils compatibles, la croissance d’année en année a perdu des points. Ainsi, en 2013, Apple annonçait 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires et en 2014, une augmentation de 50 % d’année en année, soit 15 milliards de dollars.

AppleTV-1900

Pour trouver le chiffre d’affaires exact de 2015, il faut soustraire la somme reversée aux développeurs en janvier 2015 (40 milliards de dollars depuis 2008) à la somme reversée en janvier 2014 (25 milliards de dollars) et ajouter à ces 15 milliards de dollars (70 % du total) la part d’Apple, soit grosso-modo 6,4 milliards de dollars. On arrive donc à 21,4 milliards de dollars et une croissance d’année en année de 43 %, soit 7 points de moins que de 2013 à 2014.

Bien entendu, c’est toujours difficile de s’inquiéter d’une baisse de la croissance quand elle atteint des sommets pareils, surtout sur une activité où Apple ne crée pas de valeur mais sert simplement d’intermédiaire. Au titre des records, le premier janvier 2016 tient une bonne place : c’est la journée pendant laquelle les clients d’Apple ont le plus consommé sur l’App Store, dépensant au global 144 millions d’euros en achat d’applications. Dès lors, la croissance peut bien baisser de quelques points d’année en année si chaque année est un record. Vu l’écosystème créé par le marché de l’application, notamment sur iOS, on imagine mal, pour l’instant, que les utilisateurs de smartphone cessent de passer à la caisse.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés