Pour fidéliser tous ses salariés, Apple généralise son plan d'actionnariat restreint jusque-là réservé aux cadres supérieurs. Reconnaissance de ses talents, ou nouvelle forme d'aliénation salariale ?

« L’argent est le nerf de la guerre », et chez Apple, l’un comme l’autre sont démesurés. La semaine dernière, Elon Musk, « le golden boy de la Silicon Valley » accusait Apple d’embaucher des employés virés par Tesla, au point qu’il avait surnommé Cupertino « le cimetière de Tesla ».

Dans cette « guerre des cerveaux », Apple joue la défensive. Hier, Tim Cook a envoyé un mail à tous ses employés pour annoncer la mise en place d’un nouveau système d’intéressement valorisant la fidélité et l’ancienneté. Le RSU (Restricted Stock Units), ou « actionnariat à cessibilité restreinte », permet aux salariés d’acquérir des actions Apple à un prix avantageux, mais qu’ils ne pourront ni céder ni négocier pendant une certaine durée. S’ils quittent Apple, ils perdent tout ou partie des droits attachés.

Ce programme existait déjà à Apple, mais il était réservé aux top managers et aux ingénieurs sous contrôle du conseil d’administration,  « comme une incitation à poursuivre leurs importantes contributions à Apple ». Désormais tous les employés Apple y auront accès, y compris les vendeurs et le support.

C’est une décision très inhabituelle pour une grande entreprise, mais qui se rapproche des pratiques d’Alphabet (ex Google) par exemple, connu pour fidéliser ses employés à l’aide d’assurances-vie, de congés parentaux et projette aussi des plans d’intéressement du personnel. Le but est évidemment d’investir sur le long-terme dans les talents, pour éviter qu’ils ne soient débauchés par des concurrents de la Silicon Valley.

Les premiers lots d’actions RSU ont été distribués aujourd’hui par Apple, à un prix situé entre 1 000 et 2 000 dollars, qui ne comprendrait qu’entre 9 et 18 actions. Un prix qui n’est pas extraordinairement intéressant, et qui paraît même curieusement proche du prix public. L’action Apple est en effet cotée à environ 110 dollars ce jeudi, ce qui placerait les lots entre 990 dollars et 1980 dollars. Le nombre d’actions proposées augmenterait toutefois avec l’ancienneté, le poste et les responsabilités.

A titre de comparaison, Tim Cook avait reçu en 2011 un million d’actions, qu’il pourra acquérir progressivement jusqu’en 2021.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés